Nos conseils pour un été en beauté

Le Guide des produits solaires Bio

…. Bien protéger sa peau du soleil !

L'été arrive à grands pas ! Maillots de bain tendance, chapeau de paille et paréo ont envie de sortir du placard ! Et si vous allez à la mer, n'oubliez pas votre crème solaire ! Mais pour votre peau, vous ne savez paquelle crème solaire choisir

Une chose est sûre, pas d’exposition sans protection : c’est la précaution indispensable pour éviter coups de soleil ou mélanomes. Mais pas non plus de protection suspectée de faire courir d’autres risques ! La meilleure façon d’éviter tous les dangers potentiels des rayons UV est… de rester à l’ombre. Solution un peu extrême, qu’on ne recommande absolument qu’entre 11 h et 16 h, quand l’ensoleillement est maximum. Le reste du temps, on peut y aller, mais on se tartine… avec une bonne crème. D’un indice au moins égal ou supérieur à 20. Et dont on renouvelle l’application au minimum toutes les deux heures.

Bon pour le moral, indispensable à la synthèse de la vitamine D... les bienfaits du soleil sont indéniables. Mais la médaille a son revers : les expositions recto-verso sur la plage pendant des heures accélèrent le vieillissement cutané et, plus grave, peuvent provoquer des cancers de la peau (notamment les mélanomes). Responsable ? Le rayonnement ultraviolet (UVA et UVB) ! Il ne faudrait surtout pas croire qu'une crème solaire suffit à nous en protéger. Aucun produit ne filtre les rayons du soleil à 100 %. Les crèmes solaires ne doivent donc en aucun cas être utilisées pour prolonger indûment les séances de bronzette !

Dans ce guide, nous vous expliquons tout ! Pourquoi choisir un soin bio, quel soin choisir pour votre peau … Aucun coup de soleil ne sera autorisé pour cette année 2014 si vous suivez nos conseils ;)

  • Qu’est-ce qu’un soin solaire Bio ?

Composée d'écrans minéraux, les crèmes solaires bio respectent l'environnement, ils doivent être certifiés par un organisme agréé par le Ministère de l’Agriculture, le mode de production et la gestion des déchets devant respecter l’environnement. Ainsi, en utilisant des soins bios, vous protégez la nature, la mer surtout car les crèmes solaires chimiques sont néfastes pour les coraux qui sont des micro-organismes marins. Et réciproquement, la nature vous protège car ce sont des produits naturels qui composent votre crème solaire bio.

Sur votre peau donc, ni parabens ni filtres chimiques, juste ces écrans à effet miroir sur lesquels rebondissent UVA-UVB. Eh non, vous n’êtes pas toute blanche, les protections solaires d’aujourd’hui proposent des textures teintées par des pigments naturels bio avec, souvent, une astuce de formulation : de l’huile de tamanu qui booste l’indice de protection et permet d’abaisser le pourcentage des écrans. Moins d’écrans, plus de sécurité : adoptez !

  • Pourquoi adopter un produit solaire Bio ?

Alors que le bio envahit vos salles de bain, vous êtes en droit de vous demander si, pour l'été, vous devez, là aussi, opter pour une crème solaire bio. A priori, vous vous dites que c'est mieux pour vous, pour votre bien-être, pour votre corps et, par la même occasion, pour votre environnement. Sauf que dans les faits, le bio, pour vous, ressemble plus à un mode d'emploi en coréen. Incompréhensible. Détrompez - vous, le bio n’a jamais été aussi simple sur BigGreenSmile.fr !  

La beauté bio est partout et séduit de plus en plus. C'est pourquoi, plusieurs marques se sont lancées, aujourd'hui, dans le solaire écolo. Il faut savoir que les solaires bios doivent respecter des normes de composition et d'étiquetage très strictes. Avec la nouvelle réglementation, les solaires bio n'utilisent que des filtres minéraux. Oui, alors que la majorité des produits solaires utilise des filtres chimiques ou de synthèse qui entraînent des risques d'allergies et qui polluent l'environnement, les produits solaires bio, eux, utilisent des filtres minéraux d'origine naturelle tels que le dioxyde de titane et l'oxyde de zinc qui ne pénètrent pas l'organisme et qui préservent la planète. Sachez que pour qu'une crème solaire soit considérée comme bio, il faut qu'elle soit certifiée bio, testée sous contrôle dermatologique, composée de filtres minéraux et d'actifs naturels, sans paraben, ni silicone, ni parfum de synthèse. Contrairement aux solaires ordinaires, les crèmes solaires bio sont considérées comme hypoallergéniques.

Contrairement à une crème solaire normale qui protége votre peau seulement 20 à 30 minutes après la première application, la crème solaire bio est effective dès que vous vous tartinez.

Les filtres minéraux présents dans la crème solaire bio agissent directement tel un miroir et reflètent les rayons UV du soleil sans les laisser pénétrer dans la peau.

Mais, la crème solaire ne se contente pas de protéger votre peau. Non. Elle se charge aussi de préserver l'environnement.  Parce que lorsque votre peau huilée ou crémée fait trempette, que vous avez utilisé une crème solaire chimique, votre peau trinque certes mais la planète aussi. Vous ne vous en rendez certainement pas compte, mais les résidus de crème solaire seraient à l'origine de la diminution de la concentration du plancton, ce qui finit par entraîner des répercussions énormes sur l'ensemble du monde marin.

Attention :Certains composés, parfois naturels mais photosensibilisants (qui accroissent la sensibilité de la peau en présence des rayons UV) se révèlent incompatibles avec le soleil. Parmi eux : les huiles essentielles obtenues à partir d’agrumes et particulièrement la bergamote, le citron, la mandarine, l’orange, le pamplemousse … Le millepertuis, l’angélique, la vanille… Et l’alcool !

  • Comment bien choisir son indice ?

Le FPS (facteur de protection solaire = indice ) mentionné sur les emballages signale au consommateur le niveau de protection contre les UVB du produit. En effet, les rayons UVB sont les plus dangereux : ce sont eux qui provoquent les coups de soleil en brûlant l'épiderme insuffisamment protégé par les pigments de mélanine ; ils sont à l'origine de 90 % des cancers de la peau. Les rayons UVA ne sont pas pour autant inoffensifs. Ils pénètrent plus profondément dans le derme, provoquant la destruction des fibres de collagène et d'élastine qui assurent la tonicité de la peau. Conformément à la règlementation européenne, les crèmes solaires doivent garantir une protection UVA au moins égale au tiers de la protection UVB. Par exemple, pour un facteur de protection de 30 contre les UVB, la protection UVA sera au minimum de 10.

Le choix de l’indice de protection ou FPS (facteur de protection solaire) dépend à la fois du type de peau et des conditions d’ensoleillement (plage horaire et durée de l’exposition, altitude, latitude, etc …). Plus la peau est claire (phototype 1), plus l’indice de protection solaire doit être élevé. On distingue quatre catégories de produits selon leur FPS :

- protection faible : FPS de 6 ou 10 ;

- protection moyenne : FPS de 15, 20 ou 25 ;

- protection haute : FPS de 30 ou 50 ;

- très haute protection : FPS de 50+.

Toutefois, ne vous laissez pas abuser par des FPS élevés. À partir d'un certain niveau, les différences en termes d'efficacité deviennent minimes. Un produit FPS 30 filtre 96,67 % des rayons UVB, contre 98 % pour un produit FPS 50.

En pratique, c'est le respect du mode d'emploi qui compte. Il est en effet prouvé qu'une diminution de 50 % de la dose à appliquer entraîne une diminution d'efficacité de 75 %. Autrement dit, mieux vaut un produit d'indice 20 ou 30 que l'on applique généreusement et souvent, qu'un indice 50 qu'on n'appliquera qu'une seule fois dans la journée.

Connaître sa peau pour bien se protéger

Le produit solaire doit être adapté à la fois à votre peau et à l’intensité du rayonnement solaire auquel elle est exposée. Pour bien choisir, voici les recommandations de l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) :

  • Spray, crème ou lotion ?

Le choix du mode d'application ou de conditionnement (spray, lotion, ou crème) dépend de la zone d'application. Plus elle est étendue, plus le solaire devra être fluide. Par exemple, on peut prendre une crème pour le visage (Crème Visage indice 15 Eco Cosmetics) un spray pour le corps (Spray Solaire indice 20 Lavera) et un stick pour les zones fragiles : lèvres, nez (Le Baume à Lèvres indice 30 Eco Cosmetics). Enfin, il est préférable d'opter pour un produit revendiquant une résistance à l'eau. Une caractéristique qui a cependant ses limites et ne dispense en aucun cas d'une nouvelle application après le bain.

Outre les filtres faisant barrage aux rayons ultraviolets, la plupart des crèmes solaires comportent des antioxydants. Ils sont censés neutraliser les radicaux libres générés par les UV, avant qu'ils ne provoquent des dommages sur la peau. Sont-ils vraiment efficaces ? Pour l'instant, aucune étude scientifique n'a pu le démontrer formellement. Il en va de même pour les compléments alimentaires « solaires » qui promettent de « préparer la peau à l'exposition au soleil » ou de « préserver la peau du vieillissement » ou encore de « préparer, activer et prolonger le bronzage » : autant d'allégations qui n'ont pu jusqu'ici être prouvées. La modération dans la durée des expositions reste le moyen le plus sûr de limiter les dégâts.

  • Et pour les enfants ?

À la saison estivale, se protéger des rayons du soleil est indispensable. Chez les enfants, le mieux est d’éviter toute exposition solaire car les coups de soleil et l’exposition non protégée pendant l’enfance prédisposent au cancer de la peau et à son vieillissement prématuré. Chapeau, lunettes et vêtements couvrants doivent faire partie de la panoplie du vacancier. La crème solaire sert de complément pour les zones découvertes, à condition qu’elle assure un niveau de filtration suffisant. La plupart des fabricants proposent aujourd'hui des produits dédiés aux enfants. Une segmentation purement marketing qui peut donner une fausse impression de sécurité aux parents. En réalité, ces solaires ne diffèrent pas des autres, si ce n'est par leur indice élevé (indice 30 au minimum). Quelques produits que l’on vous conseille :

- La crème solaire bébé indice 50 Eco Cosmetics

- Le lait solaire bébé et enfant indice 20 Lavera 

- Le spray solaire neutre bébé et enfant indice 20 Lavera 

  • Petite conclusion !

On reproche principalement trois choses à la crème solaire bio :

- De contenir trop d'alcool. En effet, c'est un composant qui assèche la peau.

- D'être trop riche en huiles essentielles. Des huiles qui sont très souvent allergisantes.

- De laisser un film blanc sur la peau du fait des micro-pigments. Mais quand on sait que, grâce aux soins bios, on préserve la planète, quelques traces blanches sur la peau ne vous feront pas de mal !

Pour régler ce problème, les industriels du bio les ont transformés en nanoparticules. Le problème : on ne connaît pas encore bien les effets sur la santé de ces nanoparticule,leur comportement reste imprévisible et  leur petite taille leur permet potentiellement de franchir des barrières biologiques. De ce fait, par mesure de précaution, elles sont interdites par le label Ecocert depuis 2008. Cela reste une histoire à suivre.

L'idéal ? D'après les spécialistes, les protections les plus efficaces sont un savant mélange entre les filtres de synthèses et les filtres minéraux donc entre la crème solaire traditionnelle et la crème solaire bio !






BigGreenSmile.fr utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies sur notre site. En savoir plus
x
Ne ratez pas nos offres spéciales !

Abonnez-vous à notre lettre d'information et recevez 20% de remise sur votre première commande.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Oops ! Cette adresse e-mail n'est pas valide.

Nous vous remercions de votre inscription. Vous recevrez bientôt un email afin de profiter de votre réduction. N'oubliez pas de vérifier votre boite email "Indésirables" ou Spam, on ne sait jamais.